medecine naturelle

Guide des médecines traditionnelles et thérapeutiques

Le domaine des thérapies traditionnelles est diversifié : Il englobe les pratiques couvrant les changements de régime alimentaire et d’exercice, l’hypnose, l’ajustement chiropratique et l’acupuncture.

L’acupression

L’acupression est similaire à l’acupuncture, seulement aucune aiguille n’est utilisé. Les praticiens utilisent leurs mains, leurs coudes ou leurs pieds pour appliquer une pression sur des zones spécifiques le long des « méridiens » du corps. Les méridiens sont des canaux qui transportent l’énergie vitale dans tout le corps. Le raisonnement soutient que la maladie peut survenir lorsque l’un de ces méridiens est bloqué ou déséquilibré ; on pense que l’acupression soulage les blocages afin que l’énergie puisse circuler librement à nouveau tout en restaurant la santé du patient.  Elle peut atténuer les nausées chez les patients en chimiothérapie et réduire l’anxiété chez les personnes qui doivent subir une intervention chirurgicale.

L’acupuncture

Bien que l’acupuncture puisse immédiatement faire penser à des aiguilles, le terme décrit en fait un ensemble de procédures qui stimulent des points spécifiques du corps. La variété la plus connue consiste à pénétrer la peau avec de fines aiguilles contrôlées par un praticien ou par stimulation électrique. Malgré sa popularité, la controverse sur l’efficacité de l’acupuncture ne cesse de croître. Certaines études le trouvent utile pour la douleur chronique et la dépression.

L’aromathérapie

L’aromathérapie utilise des huiles essentielles pour favoriser la guérison. Les huiles peuvent être inhalées, massées sur la peau ou prises par voie orale. De plus chacune de ces procédures a un but spécifique : certaines sont utilisées pour traiter l’inflammation ou les infections, d’autres sont utilisées pour favoriser la relaxation. Des études suggèrent que l’aromathérapie pourrait réduire la douleur, la dépression et l’anxiété.

La médecine ayurvédique

Aussi connu sous le nom d’Ayurveda, la médecine ayurvédique est originaire de l’Inde et existe depuis des milliers d’années. Les praticiens utilisent une variété de techniques, y compris des herbes, des massages et des régimes alimentaires spécialisés dans le but d’équilibrer le corps, l’esprit et l’âme pour promouvoir le bien-être.

La balnéothérapie

Aussi connue sous le nom d’hydrothérapie, la balnéothérapie implique l’utilisation de l’eau à des fins thérapeutiques et remonte à 1700 avant notre ère. Elle est basée sur l’idée que l’eau est bénéfique pour la peau et peut traiter plusieurs problème de santé allant de l’acné à la douleur, l’enflure et l’anxiété. les praticiens utilisent des sacs de boue, des douches et des bandages pour tenter de récolter les bienfaits de l’agua. Les partisans affirme que l’eau pourrait renforcer le système immunitaire, bien que les recherches sur l’efficacité de la balnéothérapie ne soient pas concluantes.

La rétroaction biologique

Les techniques de rétroaction biologique permettent aux gens de contrôler les réactions naturelles du corps qui se produisent involontairement ; comme la fréquence cardiaque, la tension artérielle, la tension musculaire et la température de la peau afin d’améliorer la condition physique. Les patients travaillent avec un thérapeute de la rétroaction biologique pour apprendre ces techniques de relaxation et des exercices psychologiques. Lors des premières séances, des électrodes sont attachées à la peau pour mesurer les états corporels, mais les techniques peuvent éventuellement être pratiquées sans thérapeute ou équipement.

La chiropratique

La chiropratique est largement acceptée dans la communauté médicale, et se qualifie donc plus comme une médecine « complémentaire » qu’une médecine alternative. La pratique se concentre sur les troubles des systèmes musculo-squelettique et nerveux, y compris les douleurs dans le dos, le cou, les articulations, les bras, les jambes et la tête. La procédure la plus courante chez les chiropraticiens est « l’ajustement ». Il consiste à appliquer une force précise aux articulations « hypomobiles ». Cela arrive lorsque les mouvements des articulations se restreignent lorsque les tissus environnants sont blessés soit lors d’un événement (torsion un muscle pendant une séance d’haltérophilie) ou par un stress répétitif (s’asseoir avec une mauvaise posture pendant des périodes prolongées). Les ajustements chiropratiques de la zone affectée sont destinés à restaurer la mobilité et à détendre les muscles, ce qui permet aux tissus de guérir et à la douleur de se dissiper. Les études sur la chiropratique affirment généralement son efficacité, la pratique peut diminuer la douleur et améliorer le fonctionnement physique.

Retrouvez également des informations sur l’homéopathie dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *